La marque digitale, nouveau défi du B2B?

Si vous vous intéressez au digital, au B2B, ou si vous n’avez pas encore participé au « Digitalks », ces rencontres organisées par l’ESSCA Boulogne pour parler digital entre entreprises, alors vous devez absolument vous inscrire à la prochaine session, qui aura lieu:

Mercredi 2 juillet à 18h30 à l’ESSCA,
campus de Boulogne-Billancourt (Amphithéâtre Shanghai)
sur le thème : Nouveau défi pour les entreprises B2B, devenir une marque dans un monde digital !

Je m’inscris

Avec 50 milliards d’euros de chiffre d’affaires, l’E-Commerce B to B pèse aujourd’hui plus lourd que la vente en ligne aux particuliers (Xerfi). Ce CA devrait même croître de 9 % en moyenne par an entre 2013 et 2015 selon les experts de Xerfi. En effet, les cycles d’achat et de vente B2B ont été révolutionnés par le digital.

Le web 2.0 a induit de nouvelles pratiques de recherche d’information qui influent sur le processus traditionnel. 83 % des acheteurs examinent jusqu’à trois sources de contenu avant de prendre une décision sur un achat industriel de plus de 1000$.

Comment gagner la bataille de la visibilité et de la relation client ?
Quelles stratégies mettre en place pour gérer sa communication, donner du sens à sa marque et se différencier ?
Une table ronde, animée par Nathalie Hebert, étudiante au sein du Mastère Spécialisé Management Digital & Stratégie de Marque particulièrement passionnée par le sujet, réunira cinq spécialistes et témoins qui vous feront partager leurs visions des champs qui constituent pour eux les terrains de la victoire :

  • Bertrand Espitalier (Agence le Fil) : Pourquoi travailler sur sa marque en B2B ?
  • Julien Carlier (Social Dynamite) : Comment montrer son expertise et renforcer sa visibilité ?
  • Hervé Kabla (Be Angels) : Pourquoi et comment prendre la parole sur les réseaux sociaux en B2B ?
  • Mohamed Khodja (Ubifrance) : « marketing automation » : solution miracle pour générer des leads?
  • Aurélien Blaha (Dassault Systèmes): Pourquoi et comment les marques B2B doivent-elles « lâcher prise » ?

Je m’inscris

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?