Fidel Castro

Avec Fidel Castro disparaît une figure éminente de l’histoire récente de Cuba et des relations internationales. Diminué par la maladie, il avait laissé sa place à la tête de l’état à son frère, Raul.

fidel-castro
Source: Wikipedia. Auteur: Antônio Milena/ABr

Si le personnage était fascinant d’un point de vue historique, il ne faut pas avoir de doutes sur la nature du pouvoir qu’il exerçait: quand on reste cinquante ans durant à la tête d’un même pays, c’est qu’il se passe des choses qui sont loin d’être démocratiques. Sous la houlette de Fidel Castro, et en raison de sa position géographique, Cuba est devenu en peu de temps un satellite de l’Union soviétique durant la guerre froide.

Au-delà de la prise du pouvoir qu’il a mené, en compagnie de son frère Raul et de Che Guevarra, dans les années 50, avec une approche révolutionnaire, la guérilla, c’est en s’opposant aux Etats-Unis, à ses entreprises et à son armée que Castro s’est forgé sa véritable réputation. Sans les USA, que serait Castro?

Finalement, la seule chose sympathique chez lui, c’était sa capacité à faire des discours fleuves de plusieurs heures. Et si un des participants à ses funérailles voulait lui rendre un hommage appuyé, ce serait probablement en faisant une oraison funèbre du même acabit…

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?