De Windows XP Pro à Vista Business

Les préparatifs pour le grand saut s’accélèrent. Passage obligé au 21e siècle, l’acquisition d’un nouveau PC portable s’est avérée être une tâche des plus chronophages. Trois raisons à cela:

1. La migration des applications: de nos jours, il n’est pas rare de se balader avec plus d’une cinquantaine d’applications: la sempiternelle suite Office, qu’il faut installer, le Palm Desktop à intégrer et configurer avec Outlook (voir plus loin), le lecteur RSS Bandit, le client FTP FileZilla, le serveur Apache (Wamp, merci Alex, en remplacement de Phpdev que j’utilisais jusqu’à présent), les deux navigateurs de test Opera et Firefox – indispensable pour maintenir Golfworld -, les outils de chat (Skype, MSN Messenger), les lecteurs multimedia (irfanView, DivX, iTunes), le shell Unix like (cygwin), les outils divers (InnoSetup, TreeSize, SequoiaView, XEmacs, ieSpell), les outils sympa (ADSL TV, Google Earth, Celestia, Winstars, Xobni – merci Raphael, etc.).

2. La migration des données: rien de très compliqué pour celles stockées dans des répertoires privés (videos, photos, textes, etc.). Un peu plus complexe pour les paramètres utilisateurs (favoris des navigateurs, cookies, paramètres et configurations des différents programmes). Vista fournit un utilitaire de migration (MigWiz) pas trop mal foutu, qui récupère les paramètres d’un coté et les exporte de l’autre. Mais il ne faut pas rêver, à l’arrivée, il faudra faire le ménage, les noms et les emplacements ayant abondamment changé. Il faudra en putre gérer manuellement les paramètres de certains programmes, qi ne suivent pas très bien le processus de migration: FileZilla, ieSpell, par exemple, m’ont demandé pas mal de fil à retordre. Mention spéciale à Wamp, dont le fichier de config httpd.conf ne mentionne pas les répertoires en ExecCGI par défaut, ce qiu pkantait tous les scripts… RSS Bandit est l’un des plus propres, avec un fichier de config au format XML, très simple à récupérer et à recharger.

3. Apprendre Vista. Ce n’est finalement pas si difficile. On finit par s’y retrouver, au prix d’un peu de patience et d’attention de tous les instants. Le plus déroutant, à ce stade, c’est la notion d’emplacement variable avec les répertores "Roam": des fichiers de paramètres, comme le dictionnaire d’ieSpell, par exemple, semblent être stockés dans un sous répertoire du répertoire User/XXX/AppData/Roam, alors qu’en fait ils sont stockés ailleurs… C’est assez crispant, surtout la nuit… Mention spéciale au nouveau Palm Desktop 62 beta pour Vista. L’installationse déroule parfaitement, la synchronisation aussi, sauf que rien ne se synchronise! Heureusement, je suis tombé sur ce post, qui explique qu’après l’install, il faut accorder des privilèges admin à HotSync, puis redémarrer Vista.

Bref, le passage d’XP à Vista n’est pas d’une simplicité enfantine, et requiert un peu de maestria – oserais-je dire Vista? Ou de n’avoir pas installé de trop nombreuses applications…

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?