ADP, entre incompétence et laisser-aller?

ADP (Aeroports de Paris), vous connaissez surement, si vous avez été l’un des quelques 100 millions de passagers qui transitent sur l’un des aeroports parisiens cette année. ADP, c’est un tas de services pour les passagers, dont certains qui fonctionnent bien, comme celui qui permet de s’informer sur un vol, et d’obtenir la liste des horaires d’arrivée sur son PC. Rien à dire de ce coté là.

Mais ADP, c’est aussi une certaine dose d’incompétence et de négligence, et particulièrement sur les vols en provenance d’Israel. Alors qu’il est courant de récupérer ses bagages dans la demi-heure qui suit l’atterrissage pour la plupart des vols, intérieurs ou internationaux, les passagers des vols El Al, Arkia ou autres, en provenance de Tel Aviv ou d’Eilat, doivent fréquemment attendre plus d’une heure. Comme ce fut le cas ce soir, pour les passagers du vol IZ 741: une heure trente pour récupérer deux valises. Est-ce acceptable? Pour un 757-300, donc pas un très gros porteur, un 1er janvier au soir.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?