The world is mine

Il y a des morceaux de musique qui vous marquent pour la vie. C’est le cas de cette chanson, interprétée par le groupe belge Hooverphonic. Je me souviens parfaitement du jour où je l’ai entendu pour la première fois. C’était sur FIP, un dimanche matin, en 2005 ou 2006.

Une pêche absolue, une présence vocale étonnante, un rythme d’enfer. J’étais ébloui. Mais comment retrouver cette chanson, alors que sur FIP, les morceaux défilent sans aucune indication sur le nom de leurs interprètes?

Shazam n’existait pas encore. Pour retrouver le nom du morceau, il fallait noter le jour et l’heure de passage, puis se rendre sur le site de FIP, pour y retrouver le titre et l’interprète. Hooverphonic, je n’avais jamais entendu parler d’eux. J’ai tout de suite cherché à obtenir – par les moyens classiques à cette époque – quelques autres morceaux de ce groupe.

Hooverphonic se distingue par ses mélodies étonnantes, ses arrangements brillants, ses succès comme « Mad about you » ou « ANger never dies », ou ses morceaux instrumentaux. » Ce soir, en rentrant chez moi et en cherchant Hooverphonic sur Spotify, je suis tombé sur deux superbes albums, « Hooverphonic With Orchestra » et « Hooverphonic With Orchestra Live« . A écouter les yeux fermés, dans le noir absolu. Superbes.

Si vous cherchez à découvrir un nouveau son, laissez-vous séduire par Hooverphonic… et le monde sera à vous.

Sharing is caring!