Racisme à ciel ouvert

Et voilà que le débat sur les soi-disants "bons cotés" de l’esclavage ressurgit. On se souvient qu’il y a à peu près deux ans, l’esclavage et ses cotés positifs faisaient la une des journaux, et suscitaient la désapprobation légitime d’une grande majorité de compatriotes, et justifiaient ainsi pleinement la création du CRAN.

Il y a quelques jours, un béké (descendant des premeirs colons), Alain Huygues Despointes, en rajoute de sa propre interprétation, à l’occasion d ‘un reportage diffusé sur Canal +.

La désapprobation est globale, mais la colère gronde aux Antilles françaises, et certains extrêmistes appellent au boycott des marques distribuées par les entreprises de Mr Despointes. Yoplait comtpe parmi celles-ci, et sa réaction est originale et on ne peut plus directe, via un billet sur le blog de l’entreprise.

C’est marrant, cette incapacité d’une partie de la population française, à ne pas comprendre que l’esclavage est une chose abjecte. Il est assez ahurissant de voir, à quelques mois d’intervalles, Barack Obama, métis (mais non descendant d’esclave) porté à la tête du pays le plus puissant, et à quelques kilomètres de là un chef d’entreprise comme Mr Despointes tenir de tels propos. Marrant, aussi, le silence de la LICRA sur ce sujet.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?