Participez à l’inauguration du monument aux morts de l’Ecole Polytechnique

Le 8 octobre prochain, à 17h45 (accueil du public à 15h), aura lieu l’inauguration du Monument aux morts de l’Ecole Polytechnique. Près de 2000 polytechniciens qui ont fait dont de leur vie pour la patrie, depuis la campagne d’Egypte jusqu’à la guerre d’Algérie, en passant par St Domingue, Austerlitz, Saragosse, La Moskowa, Waterloo, Constantine, Sébastopol, Puebla, Sedan, Tombouctou, Verdun, Mers el Kebir, Auschwitz, Hanoï….

logo x monument

L’école polytechnique est une institution militaire: ses élèves sont des soldats. Certains se sont illustrés sur le champ de bataille, certains ont été des officiers de renommée mondiale. Nombreux sont ceux qui ont laissé leur vie sur le champ de bataille. Que vous soyez proche ou non de l’X et de son ecosystème, je vous invite à participer à cette cérémonie originale. Pour ces 1980 personnes qui ont fait dont de leur vie pour la République ou pour l’Empire. Pour rendre hommage à leurs familles. Et pour découvrir le parcours de certains d’entre eux.

L’un des premiers polytechniciens morts pour la patrie est Jean-Louis Charbaut (X 1796). Sa dépouille repose en Israël, dans le cimetière Caffarelli à Saint-Jean d’Acre, que j’avais visité lors du voyage du bicentenaire de l’école organisé par Hubert Levy-Lambert en avril 1994. Une prise d’arme en l’honneur d’un soldat mort pendant la campagne d’Egypte, dans un cimetière israélien, ce n’est pas très classique, et je peux vous assurer que je m’en souviendrai toute ma vie.

Une brochure a été conçue pour cet événement. Elle est proposée au tarif de 15€. Cette luxueuse brochure de 120 pages éditée avec l’aide de la Sabix retrace de manière concrète et saisissante l’histoire de l’Ecole et de la France depuis 1794 à travers les nombreux conflits qui ont émaillé cette période, en mettant l’accent sur les polytechniciens qui y ont laissé leur vie pour la Patrie.

Une première partie contient les discours prononcés le 8 octobre 2014 lors de l’inauguration du nouveau monument aux morts de Palaiseau, le 8 juillet 1914 pour l’inauguration de la statue du conscrit de 1814 et le 24 octobre 1925 pour l’inauguration du monument aux morts de la guerre de 14-18 sur la Montagne Sainte-Geneviève.
Une deuxième partie, richement illustrée, donne une biographie succincte d’un échantillon significatif de 250 polytechniciens célèbres ou inconnus morts pour la Patrie depuis la campagne d’Egypte jusqu’à la guerre d’Algérie, en passant notamment par les guerres napoléoniennes, les guerres coloniales, la guerre de Crimée, la guerre de 1870, les deux guerres mondiales et la guerre d’Indochine.

Cérémonie d’inauguration du monument aux morts de l’école Polytechnique, à Palaiseau, le mercredi 8 octobre à 17h45, sous la présidence de M Kader Arif, secrétaire d’Etat aux Anciens combattants et à la Mémoire.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?