L'irrésistible ascension de Jeremy Lin

Le nom de Jeremy Lin ne nous dit pas grand chose de ce côté-ci de l’Atlantique. Mais aux Etats-Unis, ce joueur de basket est devenu une star en quelques jours. Le supplément week-end du quotidien Le Monde revenait sur cette formidable histoire d’une star du basket d’origine asiatique, une première chez eux. Etudiant à Harvard, viré de deux ou trois équipes avant d’atterrir aux New-York Knicks, et d’enchaîner sur plusieurs victoires et un record du nombre de points marqués en un match, et on tournerait la page. Là-bas, la folie Lin se déchaîne. Finalement, ces américains sont restés de grands enfants, ils rêvent encore de temps en temps.

 

Mais le plus formidable dans cette histoire de basketteur prodige, c’est ce rapport obsessionnel à l’intégration, au rêve américain, au melting pot. Ce qui fait rêver, ce n’est pas tant l’histoire du basketteur de seconde zone qui connaît son heure de gloire, mais cette grande première: un joueur de basket avec un nom asiatique. Comme si toute la communauté asiatique américaine attendait ce moment depuis des lustres.

Rien de cela chez nous, à mon avis. Un footballeur d’origine asiatique qui débarquerait en équipe de France ne produirait sans doute pas le même engouement, tout juste un peu de surprise, sans doute.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?