Le Raspberry Pi pourrait révolutionner l’enseignement de l’informatique

SI j’avais vingt ans de moins, je lâcherais 25$ immédiatement pour m’acheter un Raspberry Pi. Vous ne savez pas ce que c’est? Moi non plus, jusqu’au début de cette semaine et la lecture de cet article consacré au Raspberry Pichez Jean-Paul Figer.

Image courtesy of Switched On Tech Design (www.sotechdesign.com.au)


Il s’agit d’un ordinateur de la taille d’une carte à puce, construit à partir d’éléments bon marché, et qui propose le minimum pour fonctionner comme un véritable ordinateur:

  • un microprocesseur
  • un peu de mémoire (512Mo)
  • des ports d’extension USB
  • un prise pour l’alimentation (à acheter séparément
  • un port pour carte SD
  • un port HDMI
  • une sortie audio

Et c’est à peu près tout; Vous pouvez y brancher une souris ou un clavier via un HUB connecté au port USB, un écran via HDMI. L’OS – Linux, bien sûr – doit être installé sur une carte SD. Et le langage de base est Python, quoiqu’à priori tout code pouvant être compilé en ARMv6 soit supportable.

L’objectif st de disposer d’un micro ordinateur portable très bon marché, idéal pour débuter sans avoir à casser sa tirelire ou s’endetter pour de longues années. En voyant cela, j’ai immédiatement pensé au ZX81 de mon enfance (que je n’ai jamais possédé, hélas): un petit truc minimaliste avec lequel on peut faire beaucoup de choses si on a un peu d’imagination. Patrick Barrabe propose d’ailleurs une liste de 50 bidules plus ou moins utiles qu’on peut réaliser avec un tel engin.

Update:
En jetant un oeil sur une boutique d’accessoires dédiés au Pi, on se rend compte qu’au final, le prix complet (avec clavier, souris, port multiple USB, cables, alimentation) est plus proche des 100€ que des 25$. Il n’empêche, il y a de la magie dans ce concept.

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?