Le pont des espions

Quel est le point commun entre Alfred Hitchcock, les frères Joel et Ethan Coen, et Steven Spielberg? Leur capacité à raconter des histoires captivantes, quel que soit le thème de leur film. Sans fioriture, avec une maîtrise totale de leur art, ces réalisateurs vous prennent par la main au début du film et vous captivent jusqu’au bout. Et c’est un réel plaisir, à chaque fois, comme ici, avec Le pont des espions, l’histoire de l’avocat qui défendit un espion russe avant de négocier son échange contre le pilote du U2 abattu en pleine guerre froide.

Bien sûr, on pourra toujours dire que Tom Hanks en fait trop, que l’histoire se suffit à elle-même, que l’opposition entre le gentil avocat et tous les méchants qui l’entourent est trop primaire. Mais quelle maestria! On en redemande.

Le pont des espions

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?