Georges Moustaki

Avec sa gueule de métèque, de juif errant, de pâtre grec, Georges Moustaki appartenait à un autre monde, une autre époque, celle où on chantait parce qu’on avait des choses à dire et non une cohorte de fans à alimenter en stupidités.

Georges Moustaki le métèque

Sa plus belle chanson restera sans doute « Ma liberté ».

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?