La juste décision du CIO vis à vis des athlètes russes

Depuis ce matin, je n’entends que des critiques envers la décision du CIO de ne pas sanctionner l’ensemble des athlètes russes. C’était pourtant la décision la plus juste.

Car décider de refuser l’accès de tous les athlètes russes aux jeux olympiques de Rio, c’était sanctionner tous les athlètes, coupables ou non de dopage. C’était mettre dans le même panier ceux qui auraient été propres et ceux qui auraient participé à la gigantesque fraude organisée par les instances du sport russe.

Ce faisant, le CIO laisse chaque discipline prendre ses responsabilités, et décider de filtrer ou non l’accès aux sportifs russes. Certaines disciplines pourront donc faire preuve d’intransigeance, tandis que d’autres pourront accorder le bénéfice du doute. Que demander de mieux pour que les athlètes propres ne paient pas pour les autres?

Nous vivons hélas une époque de grande intolérance, d’intransigeance absolue. En prenant une décision qui permette à la fois de faire preuve de souplesse et de rigueur, le CIO a fait preuve d’une sagesse exemplaire, pour une fois. Certains politiques feraient mieux de s’en inspirer.

rio 2016

Cet article vous a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?