Tendresse à quai

Que deviennent les lauréats d’un grand prix littéraire 30 ans plus tard? Remporter un Goncourt est-il un gage de bonne fortune, ou conduit-il à négliger sa propre famille? Les écrivains ne peuvent-il s’exprimer sans faire de la littérature? Et faire du maniement des mots son gagne-pain es-il un atout pour séduire de jeunes inconnues? Les adjectifs sont-ils vraiment inutiles? Voici, parmi d’autres, certaines des questions que Tendresse à quai effleure, sans apporter de réponse définitive .

Écrite et interprétée au Studio Herbétot par le comédien Henri Courseaux, en duo avec la pétillante Marie Frémont, Tendresse à quai surprend, amuse et interroge. On se surprend à lui trouver des accents d’Alexis Michalik. Allez-y les yeux fermés, vous ne serez pas déçus.

Cet article vous a plu? Partagez-le!

A propos de Herve Kabla

Hervé Kabla, président de Else & Bang, cofondateur de The Daily Finance et de la série des livres expliqués à mon boss avec Yann Gourvennec.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*