Vous êtes ici : Accueil » Divers » Quand on est malade, il vaut mieux rester chez soi

Quand on est malade, il vaut mieux rester chez soi

Partir à l’école avec de la fièvre, venir au travail avec sa gastro… Peu enthousiasmant. C’est surtout le meilleur moyen de propager une pandémie. Antoine Flahault l’évoque sur son blog: il existe une corrélation entre la virulence des épidémies de grippe et les vacances scolaires. En gros, si l’épidémie annuelle coïncide avec une période de vacances (congés de février), alors l’impact de l’épidémie est plus faible: logique, n’est-ce pas? Les enfants restent chez eux, au lieu de se transmettre ces satanées virus qui, de fil en aiguille, atteignent les personnes les plus sensibles…

Cela vaut probablement pour toutes les pandémies. En cas d’alerte au niveau national, il vaut mieux rester chez soi que contribuer à la propagation. En fait, cela reflète simplement que lorsqu’un phénomène se diffuse en réseau, le meilleur moyen d’y mettre un terme est de briser le réseau: comme couper un bras avant que la gangrène ne se propage au reste du  corps. Et le meilleur moyen d’empêcher des virus informatiques de se propages reste … d’éteindre son ordinateur.

À propos de l'auteur

Hervé Kabla, directeur général de be angels et co-fondateur de Media Aces

Nombre d'entrées : 3204

Laisser un commentaire

© 2006-2014 Powered By Hervé Kabla