L’usage des lieux d’échange : furetage, contacts et expérience de l’acheteur

La très intéressante Revue française de marketing publiée trimestriellement par l’ADETEM est une des trois revues scientifiques sur le marketing, publiées en français. Les auteurs y explorent les grandes tendances, les grands changements que traverse cette pratique professionnelle. Certains articles y retiennent mon intérêt plus que d’autres. Pour l’édition de juin 207, celui conçu par Gilles Marion et intitulé « L’usage des lieux d’échange : furetage; contacts et expérience de l’acheteur » rentrait sans cette catégorie.


L’auteur y explore la tendance de fond qui bouleverse tous les secteurs du commerce ces dernières années. Connecté, informé, curieux mais soupçonneux, le consommateur moderne est de moins en moins sensible aux grandes variables du marketing mix. Philippe Jourdan, Rédacteur en chef de la RFM, explorait déjà ce sujet dans Le digital expliqué à mon boss. Le furetage dans les magasins (showrooming) et en ligne (webrooming) fait partie du mode opératoire des individus plus que ne le conçoivent les marques. C’est d’ailleurs assez étrange, car on a l’impression que certains marketeurs ont du mal à analyser leur propre comportement.

Nonobstant quoi l’auteur nous invite à revisiter le marketing mix sous l’angle du parcours client, de de la consumer expérience, au travers des différents points de contact qui existent entre une marque et ses potentiels acheteurs. Leur variété, leur multiplicité, ainsi que la multiplicité des comportements des clients face à ces points de contact, méritent une analyse spécifique quelque soit le segment de marché auquel on s’intéresse.

C’est le grand mérite de ces revues scientifiques, je crois, d’analyser les comportements actuels pour instruire et faire évoluer les générations de marketeurs à venir. Et bien que la lecture de telles revues ait tendance à se faire de plus en plus rare – les lecteurs d’autrefois n’ont semble-t-il plus le temps de se poser pour réfléchir – j’invite les éventuels lecteurs de cet article à prendre le temps de lire l’un des numéros proposés gratuitement par l’Adetem pour se faire une opinion.

Cet article vous a plu? Partagez-le!

A propos de Herve Kabla

Hervé Kabla, directeur général de be angels et co-fondateur de Media Aces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*