L’intelligence artificielle au service du montage de meubles

Découvert ce matin, cette vidéo ahurissante où un robot armé de deux bras réussit à monter un meuble IKEA – ici une chaise – en moins de 20 minutes. Les plus taquins objecteront que monter une chaise, c’est à la portée de tout le monde ou presque. les plus subtils répliqueront qu’on voit des robots faire des choses largement plus compliquées sur une chaîne de montage. Je leur répondrai que nonobstant cela, c’est une sacré victoire pour l’espèce numérique, car être capable de lire un plan IKEA, de l’interpréter correctement et de monter le meuble dans un délai inférieur à une heure, ce n’est pas à la portée de n’importe quel représentant de l’espèce humaine.

Comme beaucoup d’autres, j’ai moi-même failli dans ce type de tâche, en montant une armoire à l’envers (jusqu’à ce que je constate que la dernière porte ne s’intègre pas), et comme beaucoup d’autres apprentis bricoleurs, je me suis retrouvé avec des vis en trop sans savoir à quoi elles servaient. Le montage IKEA aurait pu faire partie des épreuves du bac, et c’est probablement l’absence de correcteurs de niveau suffisant que l’Éducation Nationale a renoncé à introduire cette matière fondamentale.

L’étape suivante consistera, probablement, à passer à des meubles IKEA d’une autre complexité (comme la célèbre bibliothèque BILLY), ou peut-être même de passer directement à l’épreuve de niveau supérieur: monter un meuble Conforama.

A suivre.

Cet article vous a plu? Partagez-le!

A propos de Herve Kabla

Hervé Kabla, président de Else & Bang, cofondateur de The Daily Finance et de la série des livres expliqués à mon boss avec Yann Gourvennec.

4 commentaires à propos de “L’intelligence artificielle au service du montage de meubles”

  1. Depuis la nuit des temps, ce que l’on a considéré avec admiration comme des esprits sophistiqués étaient incapables des tâches les plus triviales (il y a une histoire de philosophe grec, perdu dans sa contemplation du ciel, qui tombe dans un puits, au grand étonnement du petit peuple).
    Et si la preuve d’intelligence supérieure réelle pour un robot était qu’il soit incapable de monter une chaise IKEA ? Ou, plutôt, qu’il sorte de ses efforts désespérés un genre d’oeuvre d’art moderne ?

    • Excellent !! Un robot vraiment intelligent monterait la chaise en se trompant et à la fin, s’aperçoit qu’il a monté le dossier à l’envers !
      A la 2è tentative, il dirait (car c’est un robot doué de la parole) : « ah non, pas encore un meuble IKEA ! J’arrive pas à lire leur p…. de plans » ; A la 3è tentative, il se jette par la fenêtre …. et à ce moment là, Hervé Kabla se réveille, en sueur et dit « oh !!! encore ce cauchemar qui me poursuit depuis mon dernier voyage en Suède 🙁 « 

  2. Juste un souvenir : monter des lits superposés IKEA en couple !
    Résultat : un risque (évité) de divorce !
    Aussi un petit dessin (que j’aimerais retrouver) :
    Un responsable RH d’IKEA reçoit un candidat qui se présente à sa porte. Devant lui une chaise IKEA à monter.
    Le Rh lui dit gentiment : « asseyez vous » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*