Intel s’offre Mobileye

Coup de tonnerre dans l’univers de la tech mondiale: Intel a annoncé l’acquisition de la société israélienne Mobileye pour la coquette somme de … 15 milliards de dollars. Qu’est ce qui explique un tel engouement pour un équipementier automobile?


Créée en 1999, Mobileye n’est pas une start-up née avant-hier, sur la base d’un business plan à quatre sous. Son secteur d’activité, ce sont les ADAS, autrement les systèmes avancés d’aide à la conduite, un sujet qye Yann et moi abordons dans notre dernier ouvrage (Le digital expliqué à mon boss, on en reparle tantôt). Dans cette famille d’outils, on trouve tout aussi bien des technologies éprouvées comme l’ABS (freinage), l’ESP (contrôle de trajectoires), mais aussi des sujets bien plus en pointe, comme celui qui intéresse Mobileye: les systèmes anti-collision et notamment ceux basés sur des caméras et de l’analyse de scène. Ce sont d’ailleurs les systèmes dont sont équipés les véhicules tesla, et qui ont été mis en cause il y a quelques mois lors d’un accident mortel.

Qu’est ce qui peut bien intéresser Intel dans cet univers? Probablement l’émergence de marchés nouveaux, à l’aube de la révolution que constituera l’avènement désormais inéluctable du véhicule autonome. Le transport en voiture est l’un des univers les plus contre-productifs: une voiture passe 95% de ses jours à l’arrêt, pourquoi ne pas imaginer des solutions qui les augmenteront leur taux d’usage, ce qui aura probablement une incidence sur le nombre de véhicules circulant, ainsi que sur le taux de renouvellement.

Intel a toujours eu une approche volontariste de l’innovation: allez donc voir ce qui en est dit ici, ou dans le livre Les Start-up expliquées à mon boss. Pourtant, le géant des semi-conducteurs a plus ou moins raté la révolution mobile, laissant le territoire vierge pour des acteurs comme Qualcomm qui en ont abondamment profité. Cette fois-ci, Intel ne l’entend probablement pas de cette oreille, et par le biais de cette acquisition, prend une place déterminante dans ce secteur.

Ce n’est pas la première fois qu’une révolution technologique dans l’univers des transports émerge du secteur de la high-tech israélienne: Waze, Lazooz, ou Moovit, et dans une certaine mesure Better Place, sont nées dans le même pays (même si les cursus des fondateurs diffèrent). Comme quoi, nul besoin d’avoir des constructeurs de dimension internationale pour révolutionner le secteur de l’automobile.

Note: je me rends compte à l’instant que … j’avais créé la page Wikipedia de MobilEye en français (tout comme celle de Waze d’ailleurs). Question de flair?

Cet article vous a plu? Partagez-le!

A propos de Herve Kabla

Hervé Kabla, directeur général de be angels et co-fondateur de Media Aces

2 commentaires à propos de “Intel s’offre Mobileye”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*