Elie Botbol

Elie Botbol était une figure peu connue du grand public, mais relativement célèbre au sein de la communauté juive de France: c’est le fondateur de la troupe des Chevatim. Psychologue de formation, il était un membre apprécié de la communauté de Boulogne Billancourt où il avait passé les quinze dernières années.

Si mes souvenirs sont bons, c’est dans les années 70 que je l’ai croisé pour la première fois. Il participait aux colonies de vacances organisées par Meyer Harrus, d’abord à Gluringen avec Charles Cohen, puis à Finhaut avec mon père et Mr Lazimy. Il tenait à l’époque le rôle d’un infirmier, susceptible d’intervenir pour tous les gros bobos ou les gros rhumes contractés par les jeunes adeptes de ces colos. C’est dans le cadre de ces mouvements de jeunesse, je crois, qu’il a commencé à constituer ce qui allait devenir les Chevatim.

Un grand merci à Stephane Gluck pour cette photo, qui date de 1978 ou 1979. Stéphane confirme la présence d’Elie Botbol à Finhaut dans ces années là, et qu’il faisait partie de la première chorale des Chevatim.

Les Chevatim, c’est ce groupe de jeunes, régulièrement renouvelé pour conserver une moyenne d’âge autour de 13-14 ans, qui depuis près de quarante ans interprète des chansons qui sont devenues des airs classiques qu’on entend presque dans toutes les fêtes familiales des communautés orthodoxes, comme le fameux « Bar mitzva ».

Au total, c’est plus d’une centaine de chansons que contient le catalogue des airs interprétés par les Chevatim, tous déposés à la SACEM. Ils ne sont malheureusement pas disponibles sur SPotify. Si certains, comme Bar Mitzvah, sont des créations propres, d’autres sont des adaptations de textes liturgiques. Gageons qu’on continuera encore longtemps à chanter ces airs dans les communautés francophones, en France ou en Israel.

Cet article vous a plu? Partagez-le!

A propos de Herve Kabla

Hervé Kabla, président de Else & Bang, cofondateur de The Daily Finance et de la série des livres expliqués à mon boss avec Yann Gourvennec.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*