L’aéroport du futur…

C’est sans doute celui de Singapour, Changi. Ou du moins le Terminal 4, presque entièrement automatise pour les contrôles d’accès. Comme dans beaucoup d’autres aéroports, déjà, on génère sa carte d’embarquement tout seul. Mais ensuite, on peut procéder tout seul à l’enregistrement des bagages à déposer en soute. On passe seul la sécurité, grâce à son passeport biométrique et sa carte d’embarquement. Et on peut passer – presque – seul le contrôle des bagages. Un employé se contente de superviser et d’être présent pour les contrôles aléatoires. Pour le reste, inutile d’enlever ses chaussures ou sa ceinture, de sortir son laptop de son sac de voyage…

Et si tous les aéroports du monde proposaient la même expérience aux voyageurs? Je suis sûr qu’avec les économies réalisées au niveau du personnel, l’investissement dans les équipements nécessaires à une telle facilité d’accès serait vitre rentabilisé. Ah oui, mais il y aurait quelques emplois en moins…

Cet article vous a plu? Partagez-le!

A propos de Herve Kabla

Hervé Kabla, président de Else & Bang, cofondateur de The Daily Finance et de la série des livres expliqués à mon boss avec Yann Gourvennec.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*