Les 40 ans de téléfoot

1977 – 2017: c’est ce mois-ci que TF1 va fêter les 40 ans de téléfoot, la première émission du PAF entièrement consacrée au football. Des débuts de téléfoot, je me souviens parfaitement. J’avais onze ans, et nous ne possédions la télévision – en noir et blanc – que depuis un peu plus de deux ans à peine. Autrement dit, le foot, c’était en noir et blanc: inutile de vous dire la joie des matches entre des équipes aux maillots vert ou bleu, dont les teintes grisâtres étaient impossibles à distinguer…

Pour bien comprendre la révolution qu’a représenté téléfoot, il faut se replacer dans le contexte de l’époque. Nous sommes à l’automne 1977. Le sport à la télévision, c’est un match de foot temps en temps le mercredi soir, le tournoi des 5 nations le samedi après-midi, le tiercé le dimanche après-midi, et une émission, une seule: Stade 2, le dimanche à 18h si ma mémoire est bonne. Une émission d’une heure, où il faut caser du rugby, du cyclisme, de l’athlétisme, du ski, du foot, du hand, etc. Autrement dit, juste 5 à 10 minutes consacrées au championnat de 1ère division.

Et là, boum! Voici une émission d’une heure, le samedi soir, juste après les matches, qui est entièrement consacrée au football. Quelle aubaine! Nous sommes alors à l’époque où France Football se met à la couleur, où Saint-Etienne fait encore office de grand club français, rival du Bayern ou de Liverpool. A cette époque, le numérique n’existe pas: ni multiplex, ni résumé des matchs, il faut se contenter de parlote et de quelques buts venus d’ailleurs. Mais le mal est fait: le football s’est installé dans la petite lucarne. Il n’en ressortira plus, et connaîtra cette croissance folle, dopée par les revenus issus des droits de diffusion télé. Téléfoot y est pour quelque chose, même s’il n’est pas le seul, et si Canal+, et ce diable de Charles Bietry, ont largement amélioré la qualité de ce qu’on nous proposait.

Téléfoot, c’est aussi un formidable réservoir de journalistes sportifs. A commencer par le premier présentateur, Pierre Cangioni, toujours vivant. C’est Georges Dominique (croisé depuis sous d’autres cieux…), ou Didier Roustan, dont les tweets sont souvent assez marrants…


C’est Michel Denisot, Jean Raynal. C’est aussi le regretté Thierry Roland, transfuge de France 2, associé à son compère, Jean-Michel Larqué. C’est Roger Zabel, Pascal Praud. Et c’est plein d’autres commentateurs, plus ou moins bons, qui se sont succédés depuis sur le plateau de téléfoot, passé au dimanche matin depuis 1981…

Alors ami footeux, rien que pour le plaisir, voici les génériques de téléfoot depuis les origines…

Cet article vous a plu? Partagez-le!

A propos de Herve Kabla

Hervé Kabla, directeur général de be angels et co-fondateur de Media Aces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*